Sur les routes de Sulder

~ Connexion ~
Identifiant :
Mot de passe :
(valider)


~ Statistiques ~
version du jeu : 8.000.00

Les kadruns (nains)

Kadrun (nain)

Historique général des nains

Les nains, parfois appelé le peuple sans dieu par les autres espèces, sont l'une des plus récentes espèces de l'univers. Personne ne sait exactement dater leur apparition dans l'univers, ce fut une longue transformation d'humains qui amena à voir naître les nains.

A l'origine les nains étaient principalement des esclaves ou des voleurs utilisés par les grands empires humains pour coloniser de nouvelles planètes. Envoyé en premier sur des terres hostiles, ils devaient survivre et travailler au cœur de ses planètes pour en retirer des roches. Oublié bien souvent par les humains, plusieurs dizaines de planètes virent ainsi des générations d'humains se tourner vers une vie de mineur.

Au fil des générations, l'espèce devint plus forte et résistante, mais surtout à cause de l'attraction supérieure de ces planètes, ils devinrent plus râblés. Le peuple nain naquit ainsi, sans vraiment de date et surtout sans qu'aucun dieu n'ait favorisé leur apparition.

Complètement abandonné par les humains, les nains durent faire face aux agressions des arklins durant des millénaires. Malgré leur résistance et pugnacité, les arklins étaient trop nombreux et plusieurs planètes finirent par tomber aux mains des envahisseurs. Les nains se tournèrent alors en plus du travail des mines vers la technologie afin de créer des forteresses volantes à l'image de leur forteresse minière.

Les nains embarquèrent sur leurs immenses forteresses. Chacune d’entre elles fut nommée confrérie. Chaque confrérie se dispersa dans tous l'univers. Les nains aidèrent à plusieurs reprises les humains dans des conflits contre les arklins. Une alliance sommaire s’installa entre les nains et les humains. Même si la mémoire des nains n’oubliera jamais que si les confréries naines existent c’est par la faute des humains !

La confrérie des bras d’acier fut la première à s’installer sur Sulder. Les nains furent protégés par les dragons de cuivre, dont particulièrement le dragon Dèsruhn. En échange de leur aide, les nains construisirent d’immense forteresse souterraine pour y faire vivre leur confrérie, mais aussi leur dragon protecteur. Dèsruhn devint la représentation d'un dieu pour les nains.

La rancune des nains est légendaire. Les nains n’oublieront jamais la trahison des humains de les avoir abandonné, aux arklins de les avoir chassé de leurs mondes d'origines et aux elfes pour leur avoir amené les Arachins dans leur galerie naine. Enfin aux ténèbres pour avoir tué tous les dragons de cuivre et plus particulièrement au dragon Agone qui tua Dèsruhn.


Présentation des Kadruns

La confrérie de Kadrun fut selon les traditions naines, la deuxième confrérie naine à s’être implantée sur la planète Sulder. La confrérie commença la construction de sa forteresse à l’intérieur du Pic des Runes.

Les arklins s’y opposèrent, mais la confrérie de Kadrun fut protégée par le dragon Dèsruhn en personne. La confrérie de Kadrun ne portait pas ce nom à l’origine, mais leur véritable nom fut oublié par le temps. Kadrun est une modification de leur première appellation pour faire honneur à leur dragon protecteur Dèsruhn.

La confrérie de Kadrun s’est fait un nom dans l’histoire de Sulder. Allié historique de l’Empire dans ses combats contre les ténèbres. Encore plus célèbre pour avoir protégé et hébergé le sorcier blanc durant presque deux millénaires.

La confrérie de Kadrun possède également deux laris de nain les plus renommés de toutes les confréries. Le laris des sorciers et le laris des joailliers


Peuple

Les Kadruns sont des guerriers avant tout. Leur forteresse bâtie dans le pic des runes ne leur occasionna que des guerres incessantes contre les autres espèces. Les kadruns sont des gens durs et obstinés, indifférents aux rigueurs du climat comme à la cruauté des hommes. En dépit de leur relatif isolement, ils sont majoritairement au fait des affaires des autres nations et forteresse. Leur caste des joailliers leur permet de voyager régulièrement afin d’étendre leur affaire.

Bien qu’ils soient principalement connus par les autres peuples comme étant de farouches guerriers ou des marchands, ils réussissent également dans la sorcellerie. Ce qui est plutôt rare pour une confrérie naine.

Les Kadruns ne sont que trop conscients de la déchéance de nombreuses confréries qui furent pourtant autrefois si fiers, c'est pourquoi ils sont particulièrement vigilants dès qu'il s'agit de préserver la leur. C'est cette conscience aiguë du danger qui règne autour du pic des runes qui les force dès l'enfance à un entraînement à la maîtrise du combat. La plupart sont orientés vers la carrière de guerrier.

Ils ont un profond respecté de leur confrérie qu’ils n’abandonneraient pour rien. Leur adoration pour leur défunt dragon fait d’eux des fanatiques aux yeux des autres peuples. C’est la principale raison pour laquelle les Kadruns n’abandonneront jamais le pic des runes. Les restes de Dèsruhn sont enfuis au plus profond de la forteresse. Ils protègent les ossements de l’ancien dragon de bronze. Rien ne les détournerait de cette objectif.


Classes de personnage

Les Kadruns se sont spécialisés pour la guerre. Que ce soit en tant que combattant : guerrier, garde de la forteresse ou comme artisans aidant la guilde des guerriers. Avec des forgerons et des mineurs travaillant les métaux avec une insatiabilité pour le perfectionnisme. Les armes des Kadruns sont réputées dans tout Sulder, pour leur perfection mais également pour les enchantements que leur sorcier ajoute.

Les Kadruns spécialisés dans la magie forment une caste particulière. Pour les Kadruns, ceux qui sont marqués par la magie sont animés par l’esprit de Dèsruhn.

Marchands et Joailliers font également la réputation du peuple des Kadruns. Toutes les pierres précieuses les plus majestueuses ont été taillées par des joailliers Kadruns. C’est aussi grâce à cela que les Kadruns parviennent à financer leur couteuse guerre pour la protection de leur forteresse du pic des runes.


La société

Les nains ont une société bien spécifique. Ils sont organisés en confréries ce qui pourraient correspondre d’un point de vue humain à une famille. Chaque confrérie reconnue par la société naine possède au minimum une forteresse.

Une confrérie est découpée en guildes. Chaque guilde représente une classe de la société naine. Deux nains n’ayant pas le même métier n’appartiendront jamais à une même guilde. Il n’y a pas de conflit entre les guildes, la confrérie est plus importante que tout le reste.

Les kadruns ont ainsi une guilde des mineurs, une guilde des commerçants, une guilde des sorciers, une guide des guerriers, une guilde des joailliers, etc. Chaque guilde reconnue au sein de la confrérie élie un représentant, nommé l’ancien de la guilde.

Tous les anciens de guilde forment le conclave de la confrérie. Ils ont la charge d’élire le Liquibus, celui qui dirige officiellement la confrérie. Chez les Kadruns, le Liquibus provient toujours de la guilde des guerriers. C’est un us et coutume non écrit, mais toujours vérifié. Le conclave de la confrérie a également la charge d’accepter ou de refuser la création de nouvelle guilde au sein de la confrérie.

Le laris est l’organisation supérieure qui regroupe toutes les guildes naines d’une même classe. On retrouve ainsi un laris pour toutes les guildes, même celles qui sont que peu représenté dans les confréries.

Chaque conclave de confrérie reçoit également la charge d’élire un lare, le représentant de la confrérie au sein du laris de sa caste. Tous les lares de chaque confrérie forment l’assemblée du laris. Ces derniers ont la charge d’élire le Thucyde, au responsable du Laris.

Les kadruns ont dans leur société deux Thucyde : celui des sorciers et celui des joailliers. Il est rare qu’une confrérie parvienne à avoir deux représentants aux seins des thucydes.

Les suffrages Kadruns est habituellement le vote par acclamations : des Kadruns non concernés par le vote sont enfermés dans une pièce non loin de la réunion estiment le volume sonore des clameurs accompagnant l'énoncé du nom du candidat.

Toutes les confréries ne fonctionnent pas sous ce système de vote. Lors des assemblées du Laris, c’est le Thucyde sortant qui décide du mode du vote qui est souvent celui de sa confrérie.

Tous les conflits sont tranchés par l’ancien de la guilde pour une guilde de confrérie et par le Liquibus dans le cas d’une confrérie.


La religion

Les Kadruns n’ont qu’une seule croyance : le dragon Dèsruhn. Même mort depuis longtemps, c’est leur dieu. Ils le vénèrent, plusieurs temples ont été construits sur la planète en l’honneur de leur dragon.

La naissance d’un kadrun porteur de la magie est toujours accompagnée par de nombreuses fêtes et de cérémonies religieuses. Toute apparition d’un sorcier dans leur confrérie est signe de la grandeur de Dèsruhn et que même dans la mort il continue d’aider son peuple.

Les kadruns aiment penser qu’à leur mort, leur âme rejoindra leur dragon s’ils ont bien agit pour le bien de leur confrérie. Dèsruhn sera reconnaitre les siens.


Généralités

Les nains sont de robustes petits humanoïdes au visage rougeaud, au nez épaté, et aux muscles vigoureux. La taille moyenne des Kadruns va de 0,85 m à 1,45 m. Leur espérance de vie varie entre 40 et 700 ans. Les Kadruns pèsent généralement entre 60 et 140 kg. Ils ont une peau brun sombre à noir en passant par un gris pâle.

Leur pilosité est une de leur fierté. Un Kadrun qui se respecte doit avoir une longue barbe et de longs cheveux. Le plus souvent tressé et coloré. Les Kadruns sont les nains qui se colorent le plus les cheveux. Toutes les teintes se retrouvent, plus elles sont criardes et plus elles affirment leur côté guerrier

Les kadruns sont généralement joyeux et ne rechignent jamais à faire la fête. Lorsqu’il s’agit de travail, ils redeviennent plus que sérieux. Un nain, même si joyeux, se détourne souvent lorsqu’il s’agit de parler de lui. De caractère très renfermé, il déteste parler de lui, se sentant très nettement supérieur du fait de ses connaissances. Un nain sera plus ouvert pour parler de son peuple et des valeureuses batailles qu'a pu livrer sa confrérie ou sa guilde.

Les Kadruns sont également très susceptibles, et ont un sens de l’honneur très poussé. Cela associé à leur volonté de fer, il vaut mieux ne jamais les contrarier, sous peine d’encourir une terrible vengeance, même plusieurs années après l'incident. Un nain n'oublie jamais ce genre de petits détails.

Les Kadruns sont également très gourmand et mangent beaucoup, en plus de boire copieusement, pas de nombreux repas dans la journée, mais des repas copieux.

Les Kadruns sont prompts à accorder leur amitié comme leur antipathie. Ils se font rapidement une idée de celui auquel ils ont affaire et le jugent dès le premier abord.


Personnalités célèbres

HĂ©ritier de la roche. Liquibus des Kadruns.

Guerrier nain des Kadruns par excellence. Il s’est battu dans le pic des runes pour protéger les restes de Dèsruhn jusqu’à ne plus être que tout seul. C’est cette ténacité qui lui permettra de découvrir son héritage.

La récupération de toute la forteresse du pic des runes lui vaudra le titre de Liquibus des Kadruns.


Veburoim

Thucyde des joailliers.

L’actuel Thucyde du laris des joailliers. Il est considéré par tous les nains comme le meilleur joaillier actuellement vivant. Pas une pierre précieuse des Kadruns ne sort de la confrérie sans être passé entre ses mains.


Lufoili

Thucyde des sorciers

L’actuel Thucyde du laris des sorciers. Il est également le responsable de la tour orange présente dans la cité d’Englub. Lufoili est un acteur principal des échanges entre l’Empire et les Kadruns.


Nathax

Le Kadrun errant

Élève du grand maître qui l’a formé depuis son enfance. C’est Roq qui découvrira les véritables origines de Nathax qui était un Kadrun. Jamais formé à la forteresse, il pourtant reconnu comme un guerrier extraordinaire par les Kadruns. Roq en tant que Liquibus, lui donnera le titre de Kadrun errant pour justifier que Nathax n’appartienne à aucune guilde de la confrérie.


L'ensemble du contenu de ce site est Copyright © 2001-2017 par Thaumaturges du cercle des rĂŞves. Toute utilisation des textes, des illustrations ou des Ă©lĂ©ments du design doit faire l'objet d'une demande au prĂ©alable. Ce site a Ă©tĂ© testĂ© pour une rĂ©solution minimale de 1024x768 et pour Firefox, OpĂ©ra et Chrome. Ce site est dĂ©clarĂ© au registre de la CNIL (n°1019884) et conformĂ©ment Ă  l'article 34 de la loi du 6 janvier 1978 relative Ă  l'informatique, aux fichiers et aux libertĂ©s, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des donnĂ©es qui vous concernent.
             Pour exercer ce droit, regardez la page des contacts.